Fidèle au club de foot héraultais depuis maintenant 20 ans, Laurent Pionnier, gardien de but du Montpellier Hérault, a cependant profité d’un bref intermède du côté de Libourne en 2007 pour s’intéresser aux grands crus bordelais.Aujourd’hui il a donc choisi de nous présenter un vin de la région qui lui tient à cœur.

Si le vin était une seule région ?
Laurent P : Ma région, mais pas aussi grande que l’Occitanie… La région d’avant, c’était bien comme c’était non ?
Si le vin était une couleur ?
Laurent P : Le rouge !
Si le vin était parfum ?
Laurent P : Je ne sais pas vraiment quel parfum, mais un parfum fruité qui rappelle l’été.
Si le vin était une musique ?
Laurent P: Acoustique, certainement avec de la guitare, de la guitare sèche c’est sûr !
Si le vin était un trait de caractère ?
Laurent : La persévérance. Un bon vin prend du temps, il faut de la patience et de la ténacité. Ne pas se décourager.
Si le vin était un Super Héros ?
Laurent P : Comme j’aime les vins puissants je vais dire « Hulk ».
Si le vin était un arbre ?
Laurent P : Les chênes verts de mon enfance, il y en a beaucoup prés de Bagnol-Sur-Cèze. C’est un arbre robuste. J’aime aussi l’olivier pour les produits qui en découlent.
Si vous étiez un bulletin météo ?
Laurent : Souvent ensoleillé mais parfois orageux !
Si vous étiez une recette ?
Laurent P : Je dirais tout simplement un bon plat de pâtes avec de l’huile d’olive et un bon vrai parmesan.
Votre passe temps favori ?
Laurent P : Je ne vais pas dire le foot, puisque c’est mon métier. Je dirais donc le golf, la musique et mes deux petits.
Le lieu où vous vous sentez le mieux au monde ?
Laurent P : Chez moi c’est sûr car je suis casanier… entouré de ma femme et de mes deux enfants. J’aime et j’apprécie les gens, mais je me sens vraiment bien chez moi.
Vos rêves les plus fous ?
Laurent P : Quand tu as 20 ans tu rêves de gagner la coupe du monde… Aujourd’hui, à mon âge, il faut se faire d’autres rêves… je dirais alors que je n’ai pas vraiment de rêve fou ! Je ne suis pas un rêveur, je suis plutôt très terre à terre. En revanche j’ai conscience que c’est une énorme chance de pouvoir vivre de sa passion ! Et je sais que bientôt je vais me retrouver à un tournant de ma carrière, alors mon rêve serait de pouvoir continuer à vivre de cette passion encore longtemps dans un projet de reconversion.
Votre restaurant référence sur Montpellier ?
Laurent P : « La réserve Rimbaud » sans hésitation ! « Les caves passent à table » à Prades-le-lez, un lieu où j’ai découvert le vin. Enfin, j’achète aussi mon vin chez nos cavistes de Montpellier, notamment « Les Caves Cairel ».

Domaine La Marèle – 2008 : Laurent P : J’ai choisi ce vin, car j’aime les cépages tanniques qui le composent: la Syrah et le Cabernet sauvignon. Et pour son goût légèrement boisé. Je bois très peu de vin, j’aime me faire plaisir. J’ai de l’affection pour cet IGP Pays d’Oc peu connu qui trône pourtant sur les plus grandes tables. Quelque part ce vin colle à ma personnalité…

Retrouvez l’intégralité de cette interview sur www.layalina.fr