Elle n’a pas encore 30 ans mais elle prend tranquillement sa place, à force de travail et de talent. Riche d’expériences dans plusieurs établissements références de la ville de Montpellier,  Delphine Borrewater a relevé sans hésitation le défit que lui a lancé le Disini Luxury Hôtel de Castries : Tenir la barre en cuisine !

La cuisine de cette fille du sud, est légèrement influencée par son passage au japon. Elle privilégie une cuisine simple, inventive, basées sur les produits de notre région.

« Partir de 3 produits maximum et les décliner sous plusieurs formes, ne pas mettre trop de diversité dans l’ assiette, ne pas se perdre… travailler avec respect ses produits », voilà la philosophie de Delphine en matière de cuisine.

   

INTERVIEW, à la façon du petit bouchon, version portrait chinois… La règle est simple, une question, une réponse… la première idée qui passe par la tête sera la bonne. Dans le but de connaitre l’état d’esprit à un instant T…C’est le jeu !!!

SI DELPHINE ÉTAIT UNE RECETTE ?
Delphine D : Un crumble aux  framboises. Le dessert que je faisais quand j’étais petite.

SI DELPHINE ÉTAIT UN BULLETIN MÉTÉO ?
Delphine D : Plutôt ensoleillé, avec quelques nuages de temps en temps, un peu mitigé mais plutôt ensoleillé.
VOTRE PASSE TEMPS FAVORIS ?
Delphine D : La cuisine, c’est ce que je fais le plus… mais aussi du sport en particulier le volley et Beach-volley, la peinture.
LE LIEU OÙ VOUS SENTEZ LE MIEUX AU MONDE ?
Delphine D : Chez ma mère à coté de chez moi.
VOS RÊVES LES PLUS FOUS ?
Delphine D : Partir en voyage dans tous les pays du monde avec la personne que j’aime et gouter à tout.
SUR UNE ÎLE DÉSERTE QU’EMPORTERIEZ-VOUS ?
Delphine D : Mon amoureux.

L’ASTUCE QUI CHANGE TOUT EN CUISINE : Il ne faut absolument pas brusquer les aliments, pas besoin de grosses chaleurs, pas de vitesse excessive…. Il faut aller doucement pour respecter les produits, ne pas les agresser pour qu’ au final tous les éléments s’entremêlent.

VOTRE SÉLECTION PRODUIT FÉTICHE : J’ai choisi de parler des framboises. j’ai commencé la cuisine à 20 ans, après un parcours universitaire. Je ne pensais pas forcement faire de la cuisine mon futur métier même si cela ma toujours attiré. Petite,  j’ai commencé par faire un crumble pommes-framboises, puis je ne faisais plus que cela à la maison. Faire des gâteaux m’a donné envie de me diriger ver la cuisine, de tenter ma chance. J’ai alors compris que voulais en faire mon métier. Aujourd’hui lors d’un repas, je garde toujours une place pour le sucré… je préfère la pâtisserie que la cuisine en général.

ET LE VIN DANS TOUT CELA :  Je ne suis pas très intéressé encore par le vin… Je le découvre, le goute, mais pour les accords mets et vins je fais totalement confiance a notre sommelière. J’ai un vin, un petit domaine en tête, mais je ne me souviens plus du nom. Je me souviens juste de la couleur doré exceptionnelle du blanc et du gout boisé, truffe, champignon du rouge.

SI LE VIN ÉTAIT UNE SEULE RÉGION ?
Délphine D : Occitanie, je vie ici depuis longtemps, maintenant….J’ai aussi vécu à Lille…
SI LE VIN ÉTAIT UNE COULEUR ?
Delphine D : Le rouge, le rose… Voila je suis une fille… c’est pétillant.
SI LE VIN ÉTAIT UN PARFUM ?
Delphine D : Le parfum des fleurs lors d’une ballade.
SI LE VIN ÉTAIT UNE MUSIQUE ?
Delphine D : La musique du film « Le fabuleux destin d’Amélie poulain » de Yann Tiersen. Quelque chose de simple comme les produits que j’utilise.
SI LE VIN ÉTAIT UN ARBRE ?
Delphine D : Un agrume. J’adore les agrumes, j’en cultive et j’aime les travailler. En particulier les agrumes de Mr Bachès, producteur des plus grandes tables de France. Certain agrumes sont explosifs et extraordinaires comme le citron caviar.
SI LE VIN ÉTAIT UN TRAIT DE CARACTÈRE ?
Delphine D : Impulsif, créatif au jour le jour…oui Impulsif.

UNE ADRESSE SECRÈTE SUR MONTPELLIER : « Cubic » à Montpellier c’est une belle adresse, que j’ai découverte il n’y a pas très longtemps. Pleins de petit cubes avec pleins d’artistes et artisans.

RÉFÉRENCE CULINAIRE : Cédric Grolet , élu meilleur chef pâtissier 2016 (Le Meurice, Paris) et Nicolas Sale (Ritz, Paris).

Une petite visite s’ impose : http://www.disini-hotel.com/   et    http://www.cubik-lagalerieboutique.com/

Légumes : Jardins de Costebelle à Villeneuve-lès-Maguelone

Huiles : Le domaine de l’Oulivie à Combaillaux

Chocolats : Valrhona à Tain-l’Hermitage

Œufs : Maison Trébuchon du Mas de Londres.